LE JOURNAL DU LUNDI 06 MAI 2019

Au sommaire

Nouvelle mobilisation pour Alternatiba, un collectif de citoyens  qui a pour objectif de sensibiliser au dérèglement climatique, dans la poursuite de l’opération « Sortons Macron », volet II en Calade

Le triste anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, est l’occasion pour la CRIIRAD, la commission de recherche et d’information indépendante sur la radioactivité de rappeler l’importance de la surveillance de l’impact de retombées radioactives et de la renforcer en améliorant les dispositifs

Rassemblement des Coquequelicots Val de Saône Beaujolais place des Arts vendredi dernier à Villefranche, un mouvement qui appelle à se mobiliser pour demander l’interdiction des pesticides

 

Nouvelle mobilisation vendredi dernier pour Alternatiba, un collectif de citoyens  qui a pour objectif de sensibiliser au dérèglement climatique, dans la poursuite de l’opération « Sortons Macron », volet II en Calade,  une façon symbolique qui consiste à sortir le portrait officiel de Emmanuel Macron des mairies, pour lui faire prendre conscience, en plein air, de l’urgence climatique. Pour rappel, des membres du mouvement local Alternatiba sont actuellement  sous le coup de la justice pour « vol en réunion » du portrait du président de la mairie de Jassans avec circonstance aggravante et préméditation, ils comparaitront prochainement au tribunal de Bourg-en-Bresse, plus de précision dans cette édition.

Opération “Sortons Macron” vendredi 3 mai place des Arts à Villefranche

Puis, le triste anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, est l’occasion pour la CRIIRAD, la commission de recherche et d’information indépendante sur la radioactivité de rappeler l’importance de la surveillance de l’impact de retombées radioactives et de la renforcer en améliorant les dispositifs gérés par les organismes officiels, avec nous Bruno Chareyron, ingénieur en physique nucléaire  CRIIRAD, il est joint par téléphone.

Et pour conclure, rassemblement des Coquequlicots Val de Saône Beaujolais place des arts vendredi dernier à Villlefranche, un mouvement qui appelle à se mobiliser pour demander l’interdiction des pesticides de synthèse en France, avec nous Nicolas membre des Coquelicots.

 

Auteur de l’article : Sylvie ROSIER