LE JOURNAL DU MARDI 19 NOVEMBRE 2019

Au sommaire :

Signature du Protocole de mise à l’abri et prise en charge en extrême urgence de femmes victimes de violences intrafamiliales le lundi 18 novembre en Sous-préfecture de Villefranche

Café Rencontres au FNDSA un temps de convivialité ouvert à tous les bénéficiaires du RSA du Beaujolais

Martin Luminet au théâtre de Gleizé, Bandit, Bandit quai 472 à Villefranche et Paillette à la Chapelle de Saint-Claire à Ville-sur-Jarnioux, donnent la mesure des premiers accords musicaux qui raviront vos oreilles tout au long de cette semaine du festival les Nouvelles Voix en Beaujolais

Signature du Protocole de mise à l’abri et prise en charge en extrême urgence de femmes victimes de violences intrafamiliales le lundi 18 novembre en Sous-préfecture de Villefranche, avec les communes concernées et en présence des acteurs sociaux et hospitaliers du territoire. Prévenir la récidive de l’auteur de violence en mettant à l’abri la victime le temps de permettre l’activation de la procédure pénale, pour le Procureur de la République de Villefranche, Sylvain Cordesse et prendre en charge en extrême urgence dans un lieu sécurisé et neutre les femmes victimes de violences lorsque la mise en œuvre des dispositifs de droit commun s’avère impossible, pour Pierre Castoldi, Sous-préfet de l’arrondissement de Villefranche.

 

Puis, Café Rencontres au FNDSA un temps de convivialité ouvert à tous les bénéficiaires du RSA du Beaujolais, un lieu de rencontre et de partage au 461 rue Robert Schuman à Villefranche, comme nous l’explique Sophie Maudrich, assistante sociale du foyer.

 

Et pour conclure, Martin Luminet au théâtre de Gleizé, Bandit, Bandit quai 472 à Villefranche et Paillette à la Chapelle de Saint-Claire à Ville-sur-Jarnioux, donnent la mesure des premiers accords musicaux qui raviront vos oreilles tout au long de cette semaine Les Nouvelles Voix en Beaujolais, en boucle, des débuts prometteurs des artistes de la jeune scène des musiques actuelles, avec nous Paillette.

 

Auteur de l’article : Sylvie ROSIER