Calade

2 - RADIO PIRATE

dimanche 7 mars 2010 par Administrateur

RADIO PIRATE

Dans la foulée de 1968, après être passés dans le mixer de cette époque foisonnante :

...des festivals pop au café théâtre, d’Avignon à Montreux, du Larzac à Malville, de la non-violence aux luttes anti-nucléaires, des communautés aux groupes anarchistes, de l’école à l’usine, de l’université à la fonction publique, du boulier à l’ordinateur, du célibat à la libération sexuelle, de Pim-Pam-Poum à la BD, du chimique au biologique, de Saint-Simon à Bakounine, d’Alphonse Daudet à Marx, de Claude François à Léo Ferré, du Twist au Rock, du silence à la parole, de la contemplation à l’action...

Nous avions toujours en face de nous :

...les mêmes gouvernements sous l’influence des mêmes groupes d’intérêts, la même presse écrite au mains du groupe de presse Hersant, les 2 ou 3 chaînes de télévisions nationales dépendant directement du gouvernement, 1 ou 2 radios de service public sous la même tutelle gouvernementale, 2 ou 3 radios périphériques commerciales dépendantes de la publicité...

Un bouillonnement face à un couvercle devenant chaque jour trop étroit .

Il devait sauter ce couvercle !

Alors tout doucement mais obstinément la pression monta dans la cocotte :

Tout d’abord l’écrit... Pilote, La Gueule Ouverte, Libération, Charlie Hebdo, Tout... et tous les fanzines de BD, accompagnés par une multitude de journaux plus ou moins improvisés, réalisés localement de l’Offset à l’imprimerie professionnelle, du journal de quartier au mensuel étudiant, de la brochure communautaire au recto-verso de village...

Mais bien sûr il fallait surtout libérer la parole directe... alors ce furent, le regard tourné vers les exemples des radios libres italiennes autorisées (radio RADICALE MILANO pour nous) les premières rencontres avec les radios pirates européennes, les achats de matériel à l’étranger, la fabrication des émetteurs, la formation... et la création des premières radios pirates...

...Radio Lorraine Coeur d’Acier bien sûr, suivie de radio Léon et radio Polyphème à Lyon, puis radio Julie à Bron, radio Villefontaine dans l’Isère, radio Ellébore à Chambéry et bien entendu RADIO CALADE à Villefranche-sur Saône...

Et le couvercle sauta !

Dans les propositions du candidat à la présidentielle François Mittérand, suite à cette pression pour la fin du monopole d’Etat de la radiodiffusion, figurait l’annonce de la libéralisation des ondes... cette promesse fût tenue par la suite.

Les RADIOS LIBRES et donc RADIO CALADE existaient !

 

 

 


Portfolio

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 387 / 683797

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Radio Calade et vous  Suivre la vie du site Historique   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License