Calade

ILLEGAL

mercredi 24 novembre 2010 par Smahïn Yahyaoui

Pour écouter le magazine diffusé le 24 novembre 2010 sur RADIO CALADE cliquez sur la touche play suivante :
http://www.crancra.org/emissions/radio_calade/magazines/Calade_MagIllegal%20241110.mp3

Pour découvrir la bande annonce du film "ILLEGAL" avec Allociné cliquez sur le lien suivant :
http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19113480&cfilm=178251.html

« Illégal » de Olivier Masset-Depasse.

 

C’est le jour ou Olivier Masset-Depasse, réalisateur du film Illégal, découvre qu’il vit à une quinzaine de kilomètres d’un centre de rétention, qu’il a voulu en savoir plus.

Il mène alors une enquête à l’aide d’un journaliste du journal Le Soir et d’un conseiller juridique des Droits de l’Homme belge.

C’est à la rencontre des clandestins, mais aussi de gardiens en centre de rétention et de policiers, lui permettant de garder toute son objectivité, qu’est né Illégal.

 

Illégal est un film poignant qui sans pathos ni manichéisme, avec la liberté narrative de la fiction et la rigueur de l’enquête de terrain, dénonce le fonctionnement et l’existence même des centres de rétentions.

Illégal raconte l’histoire d’une jeune russe mère d’un adolescent. Ils vivent précairement et clandestinement en Belgique, jusqu’au jour où Tania est arrêtée et conduite dans un centre de rétention.

On suit alors son parcours carcéral, prélude à son expulsion.

 

Pour Olivier Masset-Depasse , le réalisateur, c’est le système qu’il considère « illégal », pas Tania.

« Ce sont ces centres de rétention administrative qui sont illégaux dans nos pays, censés respecter les Droits de l’Homme  », déclare t-il.

« La grande majorité des sans-papiers détenus dans ces centres ont dû fuir la misère, la dictature, la guerre... » nous dit le cinéaste engagé, « Et lorsqu’ils arrivent chez nous, après un voyage éprouvant et dangereux, on les accueillent en les mettant en prison . On les traite comme des criminels ».

Rappelant que son pays a été condamné quatre fois par la Cour Européenne des Droits de l’Homme pour traitements dégradants et inhumains.

 

Il est clair pour Olivier Bronckat, co-producteur avec Jacques Bronckat, du film Illégal, que l’immigration pose problème dans les pays européens. Ce qui est un peu identique c’est le traitement de criminalisation réservé aux personnes, qui n’ont pourtant commis aucun crime, stupide et inhumain, nous confit-il dans un entretien.

 


Portfolio

Anne COESENS
Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 213 / 683587

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités  Suivre la vie du site Magazines   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License