Calade

BENJAMIN BIOLAY

vendredi 3 décembre 2010 par Smahïn Yahyaoui

Pour écouter le magazine consacré à Benjamin BIOLAY cliquez sur la touche play suivante

Pour écouter les titres de Benjamin BIOLAY, cliquez sur le lien suivant et ouvrir le player DEEZER http://www.deezer.com/fr/music/benjamin-biolay#music/benjamin-biolay


 


Notre magazine est consacré au chanteur Benjamin BIOLAY qui a accordé à Benoît ADAM pour RADIO CALADE, une interview. Benjamin BIOLAY sera en concert exceptionnel le samedi 11 décembre à 20h30 à ParcExpo Villefranche.


 


Ci dessous sa biographie ( source Wikipédia )


 


 

Benjamin Biolay
Capture Biolay.JPG
Naissance 20 janvier 1973 (1973-01-20) (37 ans) Villefranche-sur-Saône, Drapeau : France France
Pays d’origine France
Professions Auteur-compositeur-interprète
Genres indie
chanson française
Années actives depuis 1994
Labels Virgin Music (EMI) (1999-2009)
Naïve Records (2009-actuellement)
Site Web http://www.benjaminbiolay.com/

Entourage Chiara Mastroianni, Keren Ann, Coralie Clément, Hubert Mounier, Jeanne Cherhal, Élodie Frégé


Benjamin Biolay, né le 20 janvier 1973 à Villefranche-sur-Saône, est un auteur-compositeur-interprète français. Il se fait remarquer par le grand public en co-composant un album d’Henri Salvador en compagnie de Keren Ann, notamment la chanson Jardin d’Hiver. En 2010, en recevant la Victoire de l’artiste/interprète masculin de l’année, il rend hommage à Alain Bashung. Il reçoit également la Victoire de l’album de l’année.

 

Biographie

Enfance


Benjamin Biolay naît le 20 janvier 1973 à Villefranche-sur-Saône dans un univers musical ; son père est clarinettiste amateur et joue dans l’orchestre municipal. Il étudie alors au collège Faubert à Villefranche-sur-Saône.


Il acquiert dans sa jeunesse la pratique du violon et du tuba puis intègre le conservatoire de Lyon où il apprend le trombone et en sort en 1990 avec deux premiers prix[1]. Parallèlement au conservatoire, il s’initie, en autodidacte, à la guitare et à la pop et il suit aussi les enseignements des classes musicales du lycée Saint-Exupéry à Lyon 4e[2].


Au début des années 90, il sort quelques maquettes confidentielles et enregistre avec son groupe de l’époque, Matéo Gallion, un live (Live au Barbar, 1994) avant d’être remarqué par EMI chez qui il signe en 1996 et sort ses premiers singles, La Révolution (1997) puis Le jour viendra (1998), qui obtiennent peu d’échos.

Les collaborations


Dans le même temps il commence ses collaborations avec d’autres artistes. En 1995, il est avec L’Affaire Louis Trio, dont le chanteur Hubert Mounier est un ami, aux arrangements. En 1999, il participe à l’écriture, à la réalisation et à la composition du premier album de Keren Ann : La Biographie de Luka Philipsen. Ce travail à deux est remarqué et le duo est invité à travailler sur l’album Chambre avec vue d’Henri Salvador. Ils sont ainsi les auteurs, entre autres, du titre phare Jardin d’hiver qui aura en 2000 un beau succès[3]. Cette collaboration achèvera de faire connaître au grand public les noms de Keren Ann et de Benjamin Biolay.


Benjamin Biolay continue ses multiples collaborations les années qui suivent. Avant même la sortie de son premier album, il est crédité, en 2000 et en 2001, sur les albums de Raphaël, d’Isabelle Boulay, de Coralie Clément (sa sœur), d’Hubert Mounier et de Lulu et Bambou Gainsbourg.


Il les poursuivra toute sa carrière (voir le paragraphe Participations), le point d’orgue de ses collaborations étant La Ceinture, single du second album d’Élodie Frégé, Le Jeu des 7 erreurs, dont il signe la moitié des textes et des musiques, single salué à la fois par ses pairs (il reçoit en 2007 le Grand prix de l’Union nationale des auteurs compositeurs pour ce titre[4]) et le public (l’album sera disque d’or).

En solo


C’est en mai 2001 que sort son premier album : Rose Kennedy, une histoire fantasmée de la famille Kennedy, sur fond de pop jazzy aux arrangements parfois intimistes, parfois sombres.


Il sort ensuite Négatif, en 2003, dans lequel il marie le folk à son univers de cordes, de piano et de claviers de collection, avec une nonchalance un brin gainsbourgienne. Son ex-femme Chiara Mastroianni a contribué aux chœurs sur ce disque, signe avant-coureur de son projet Home (2004). En effet, elle partage les parties voix sur cet album intimiste en forme de road movie. La même année, il écrit la bande originale du film Clara et Moi.


Il publie au début 2005 À l’origine. Peut-être en raison de sa séparation d’avec Chiara Mastroianni, ce recueil de 14 chansons, qu’il dit plus personnelles, est plutôt sombre tel que sur le titre L’histoire d’un garçon. Cet album marque aussi l’apparition de ses premières boucles électroniques.


En 2007, il publie Trash Yéyé que l’auteur considère comme le tome II d’À l’origine[5]. Toujours sombre, toujours largement autobiographique, le spleen et les ruptures amoureuses en sont les thèmes principaux. Si le single Dans la Merco-Benz obtient un certain succès, les ventes de l’album sont plus délicates (voir le paragraphe Succès).


En 2009, il quitte Virgin Music (label d’EMI). Le 8 avril 2009, il rejoint la maison d’édition Naïve, maison d’artistes fondée par Patrick Zelnik, fondateur de Virgin France. Son dernier album studio, La Superbe, parait le 19 octobre 2009[6]. Cordes, cuivres, guitares, boucles électroniques, quoique toujours largement introspectif dans ses thèmes, l’album semble plus lumineux et optimiste et Benjamin Biolay présente une voix plus affirmée que sur ses précédents albums[7].

Succès


Benjamin Biolay, qui collabore avec Henri Salvador, qui prend des risques en sortant un album de folk (Négatif) et qui produit des disques de plus en plus personnels, est très aimé par la critique, The New York Times lui consacrant par exemple un très long article le 27 mars 2005 intitulé Le Pop Star[8] ; l’apothéose de cet engouement critique sera atteint à la sortie de son dernier opus : La Superbe (voir l’article consacré à ce disque).


Cependant, jusqu’à La Superbe, le succès public n’était pas au rendez-vous. En effet si son premier album, Rose Kennedy, a été disque d’or (plus de 100 000 exemplaires vendus), ce ne fut qu’en 2008[9], soit six ans après sa sortie, et il reste, avant 2009, son plus grand succès de vente, et les ventes d’album de Benjamin Biolay ont toujours été en baisse : À l’origine et Trash Yéyé ne se sont vendus qu’à, respectivement, 35 800 et 19 800 exemplaires[10]. Tant et si bien que, comme l’explique l’artiste[11], dans un contexte de crise du disque, après des ventes mitigées de son dernier album, Trash Yéyé, dont la promotion avait déjà été négligée par la maison de disque, produire un nouveau disque de Benjamin Biolay n’est plus une priorité pour EMI. L’artiste finance lui-même l’enregistrement de La Superbe et finit par signer chez Naïve et le public suit cette fois la critique : le 18 décembre 2009, Benjamin Biolay, invité au Grand journal de Canal plus, reçoit officiellement un disque d’or (plus de 50 000 exemplaires vendus, désormais[12]) pour cet album, ce palier ayant été atteint en trois semaines.


 

Discographie

Albums studio solo

En concert

Autres albums

Singles

Participations

Filmographie


Janvier 2011 : Petite Fille, téléfilm de Lætitia Masson (collection Vengeance) : Gabriel


2011 : Pourquoi tu pleures ? Film de Katia Lewkowicz : Arnaud

Distinctions, prix et récompenses

Notes et références

  1. Benjamin Biolay sur RFI musique [archive]
  2. Émission On n’est pas couché sur France 2, le samedi 10 janvier 2008.
  3. Il sera dans le classement des meilleurs singles pendant 22 semaines selon Infodisc [archive]
  4. UNAC, les lauréats des Grands Prix [archive]
  5. (fr) « "Trash yéyé", Benjamin Biolay sans faux-semblants » [archive], AFP, 8 septembre 2007.
  6. Site de Naive [archive]
  7. La Superbe [archive], Artistik Rezo, Cyril Masurel, 28 février 2010
  8. (en) Le Pop Star [archive] dans The New York Times du 27 mars 2005
  9. Les disques d’or de 2008 [archive]
  10. Voir les chiffres de vente de quelques uns de ses albums sur le site chartsinfrance.net [archive]
  11. Interview de Benjamin Biolay [archive] sur le site des Inrocks
  12. Depuis juillet 2009, voir l’annonce officielle de la baisse du seuil sur le site de l’IRMA [archive]
  13. Le Parisien [archive]
  14. Voir le palmarès 2009 de l’académie Charles Cros [archive]
  15. Nomination ou promotion dans l’ordre des Arts et des Lettres, janvier 2010 [archive]


 


 


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1924 / 691185

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités  Suivre la vie du site Magazines   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License