Calade
MAGAZINE

CHIEN DE GARDE FILM DE SOPHIE DUPUIS

mardi 13 novembre 2018 par Sylvie Rosier

CHIEN DE GARDE
Le film de la jeune réalisatrice québécoise Sophie Dupuis pose la question de l’enfermement familiale, jusqu’où est-il possible d’endosser le fardeau de la responsabilité de sa famille ? Peut-on espérer s’en libérer ? Réflexion avec la réalisatrice

« CHIEN DE GARDE » FILM DE SOPHIE DUPUIS

On pourrait penser selon André Gide « Famille je vous hais ! », la jeune et prometteuse réalisatrice québécoise Sophie Dupuis s’en garde bien. C’est même tout le contraire, elle est fascinée par les relations fraternelles à l’excès. « Chien de garde » le premier long métrage de fiction de la jeune cinéaste abitibienne, nous envahit, transporté par le jeu des acteurs, Théodore Pellerin jeune pouce à suivre, dans le rôle de Vincent ou encore son frère, interprétation d’une justesse par Jean-Simon Leduc ,JP, dans une relation affective hyper sensibilisée, exacerbée. Entre crises de violences et vulnérabilité « Chien de garde » pose la question de l’enfermement familiale, jusqu’où est-il possible d’endosser le fardeau de la responsabilité de sa famille ? Peut-on espérer s’en libérer ? Réflexion avec la réalisatrice.
Sophie Dupuis était l’invitée des Rencontres du cinéma francophone en Beaujolais 2018, festival à l’incitative de l’association L’Autre cinéma au cinéma les 400 Coups à Villefranche.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 46 / 684049

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités  Suivre la vie du site Magazines   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License