Calade
Accueil > Emissions > AU COEUR DE L’ENFER DES BAGNES COLONIAUX > AU COEUR DE L’ENFER DES BAGNES COLONIAUX

AU COEUR DE L’ENFER DES BAGNES COLONIAUX


Au cœur de l’enfer des bagnes coloniaux, une chronique du bagne par Philippe Collin diffusée le vendredi à 16h30 et rediffusée le dimanche à 9h30 sur CALADE , en réécoute sur le site www.radio-calade.fr


"Léon Collin (1880-1970) a parcouru toutes les mers du globe et tout l’Empire français. Armé d’un appareil photo et d’un carnet de notes, ce médecin militaire consigne ce qu’il voit, recueille témoignages, lettres et poèmes parfois, cherche à comprendre ce que son objectif saisit. Mais rien n’avait préparé ce fils de négociant en vin à affronter le spectacle de l’enfer carcéral des colonies de Guyane (de 1906 à1910) et de Nouvelle Calédonie (de 1910 à 1913). Rien, pas même la boue des tranchées de la première guerre mondiale ni les horreurs de la seconde, ne semble l’avoir autant impressionné. Les carnets retrouvés du docteur Collin, riches de 130 photographies inédites constituent un document exceptionnel. L’ensemble fait aujourd’hui l’objet d’un livre « Des hommes et des bagnes » aux éditions Libertalia et de chroniques sur Calade. A noter un documentaire sur Arte le 20 mai 2017 à 16h25."

Articles de cette rubrique


CHRONIQUE DU BAGNE : Les artistes au bagne (AU COEUR DE L’ENFER DES BAGNES COLONIAUX)

jeudi 22 juin 2017 par Kim

« Les artistes au bagne »
Ils écrivent, sculptent, dessinent, peignent, …, ce sont des forçats, artistes ou artisans et le négoce de leur productions leur permet parfois d’améliorer l’ordinaire et toujours de s’échapper par la pensée lorsqu’ils sont en train de réaliser leurs œuvres !



CHRONIQUE DU BAGNE : La survie au bagne (AU COEUR DE L’ENFER DES BAGNES COLONIAUX)

jeudi 22 juin 2017 par Kim

« La survie au bagne »
Comment résister à cette machine infernale qu’est le bagne. Quelles attitudes prendre, quelles stratégies déployer pour avoir une chance de ne pas être englouti dans cet enfer ou tout semble se liguer pour amener l’individu à sa perte …



CHRONIQUE DU BAGNE : Les femmes aux bagnes (AU COEUR DE L’ENFER DES BAGNES COLONIAUX)

lundi 22 mai 2017 par Kim

« Les femmes aux bagnes »
Elles ne sont « que » 4000 sur les 100.000 condamnés qui partent pour la Nouvelle Calédonie et la Guyane entre 1850 et 1938. La plus célèbre d’entre elles fut sans doute Louise Michel déportée suite aux événements de la Commune (1870/1871). Mais qui sont ces femmes condamnées par les assises ou les tribunaux correctionnels et surtout que sont-elles devenues dans ces colonies pénitentiaires du bout du monde ?



CHRONIQUE DU BAGNE : Les évasions (AU COEUR DE L’ENFER DES BAGNES COLONIAUX)

lundi 22 mai 2017 par Kim

« Les évasions »
Si certains sont anéantis, déchirés, à l’idée de quitter la métropole pour un voyage sans espoir de retour pour ces lointaines colonies pénitentiaires, d’autres y voient une occasion de tenter une cavale. Entre mythe et réalité, que deviennent ces hommes qui tentent la belle … ?



CHRONIQUE DU BAGNE : Alphonse Bertillon (AU COEUR DE L’ENFER DES BAGNES COLONIAUX)

mardi 9 mai 2017 par Kim

« Alphonse Bertillon » 
La lutte contre le crime, et l’affirmation du pouvoir d’un état, passe nécessairement par l’identification des individus, or rien ne permet au début du XIX° d’identifier formellement un homme, la technique des empreintes n’existe pas. Bertillon va inventer une fiche anthropométrique restée célèbre sous le nom de « bertillonnage ».



CHRONIQUE DU BAGNE : Cesare Lombroso  (AU COEUR DE L’ENFER DES BAGNES COLONIAUX)

mardi 2 mai 2017 par Kim

« Cesare Lombroso  »
Ce professeur italien de médecine légale est l’inventeur d’une théorie : « le criminel né » par laquelle il prétend par la simple observation du faciès d’un individu pouvoir prédire ses dispositions au crime … Pour humaniste qu’il va devenir, Léon Collin utilise souvent une rhétorique lombrosienne et l’on découvre dans cette chronique comment et pourquoi Lombroso a marqué son époque.



CHRONIQUE DU BAGNE : Trois portraits (AU COEUR DE L’ENFER DES BAGNES COLONIAUX)

lundi 24 avril 2017 par Kim

« Trois portraits »
Léon Collin dans ses écrits réalise environ soixante-dix portraits de forçats. Cette chronique nous présente trois hommes, chacun issu d’une catégorie différente : un relégué évadé qui vient d’être repris et retourne en Guyane, un déporté accusé de trahison, l’ex officier de marine Charles Benjamin Ullmo qui va passer quinze ans sur l’île du Diable et Viou, un transporté, dont l’évasion est un incroyable exploit.



CHRONIQUE DU BAGNE : La justice au bagne  (AU COEUR DE L’ENFER DES BAGNES COLONIAUX)

mardi 18 avril 2017 par Kim

« La justice au bagne »
Au bagne même, le forçat peut encore être jugé pour des délits ou crimes commis sur place. C’est le rôle du tribunal maritime spécial qui peut alors se prononcer pour une condamnation à mort. Léon Collin est là le jour d’une double exécution capitale, il raconte …



CHRONIQUE DU BAGNE : Julien de Sanary (AU COEUR DE L’ENFER DES BAGNES COLONIAUX)

mardi 11 avril 2017 par Kim

« Un poète au bagne »
Julien de Sanary adolescent agité puis jeune adulte violent est dirigé en 1881 sur la Nouvelle-Calédonie à la suite de vols et d’agressions dont il s’est rendu coupable. Au bagne il va survivre en écrivant des poèmes, et fait rarissime, il connaîtra à nouveau le bonheur et partira vivre les dix dernières années de sa vie en Australie chez celle qui l’a extrait de cet enfer.



CHRONIQUE DU BAGNE : L’affaire de la malle sanglante  (AU COEUR DE L’ENFER DES BAGNES COLONIAUX)

mardi 4 avril 2017 par Kim

« L’affaire de la malle sanglante »
Léon Collin rencontre Vere Goold à bord du navire qui transporte les forçats vers la Guyane. Ce dernier est accusé avec sa femme d’avoir assassiné une riche héritière à qui ils devaient de l’argent et d’avoir pris la fuite avec le corps de cette dernière caché dans une malle et découpé en plusieurs morceaux.



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 575497

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Emissions  Suivre la vie du site AU COEUR DE L’ENFER DES BAGNES COLONIAUX   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License