brown wolf

Le nouveau mâle alpha et la crise de la quarantaine

Salut Gamin,

On va pas mentir à nos auditrices et à nos auditeurs, je ne suis pas un perdreau de l’année. Votre coach est plutôt un article d’occaz à acheter sur le Bon coin que la dernière nouveauté disponible sur Amazon. Attention gamin, faut pas entendre des regrets là où il n’y en a pas. Je suis très content d’avoir l’âge que j’ai et je ne souhaite pour rien au monde revenir au temps où j’avais 20 ans. Peut être un peu parce que maintenant quand je sors avec des tatanes aux pieds ça me gène pas plus que ça.

Quand tu es un bonhomme, et que tu dépasse les 40 ans, il est difficile d’éviter qu’on te parle de la crise de la 40aine. On a l’impression que cette fameuse crise de la quarantaine est un peu comme un passage obligé, un rite initiatique que doivent se coltiner les hommes dont le crâne au choix se dégarni ou blanchit voir les deux.

Il y a tout un imaginaire collectif autour de cette prétendue crise de la quarantaine. Pour vous la faire courte les gars, la crise de la quarantaine c’est quand tu arrives à peu près à la moitié de ton expérience de vie et que tu prends conscience qu’il te reste peut être moins à vivre que ce que tu as déjà vécu. Et là c’est la claque. Même si ta vie est merdique, tu te dis que quand même ça craint si la fin est plus proche que le début. Alors les bonhommes ça les chafouines un peu d’être sur la descente. Ils voient bien que physiquement c’est plus comme avant, et que ça commence à s’arrondir ou à pendre…

Auteur de l’article : webmestre