LE JOURNAL DU LUNDI 08 JUILLET 2019

Au sommaire :

La Maison Vermorel, une réhabilitation à la mesure de son créateur, entrepreneur, inventeur, mais aussi ancré dans son territoire et surtout emprunt de modernité, c’est le défi que se donne la municipalité de Villefranche

Le Collectif de Défense de l’IVG dans le Rhône apportait son soutien contre le durcissement législatif encadrant l’avortement dans certain pays européens

Vers une médiathèque “3ème lieu” en Calade, le concept de troisième lieu appliqué aux bibliothèques consiste à privilégier la relation humaine, ouverture le 20 Août 2019

La Maison Vermorel, une réhabilitation à la mesure de son créateur, entrepreneur, inventeur, mais aussi ancré dans son territoire et surtout emprunt de modernité, c’est le défi que se donne la municipalité de Villefranche accompagnée de partenaires publics et privés pour redonner vie non pas à un musée, mais dans l’esprit de son concepteur, à un lieu d’innovation, d’arts actuelles, d’artisans d’art, d’espace numérique, alliant patrimoine et Maison de territoire, conviviale, mets et vins, surtout  pour tous. Les détails avec Béatrice Berthoux, adjointe à la culture de la ville.

 

La Maison Vermorel

Puis, le Collectif de Défense de l’IVG dans le Rhône apportait son soutien contre le durcissement législatif encadrant l’avortement dans certain pays européens, nous avions recueilli alors, la réaction par téléphone de Marion ATHIEL, membre du collectif de défense de l’IVG et du planning familiale du Rhône.

 

Et pour conclure, vers une médiathèque “3ème lieu” en Calade, le concept de troisième lieu appliqué aux bibliothèques consiste à privilégier la relation humaine. Sortir de la bibliothèque réservée à l’étude dans un silence religieux et privilégier la rencontre et l’échange, aménagement d’espaces confortables, accompagner et faciliter l’accès au numérique, essentiel pour sa directrice Céline Ducroux Tesrif.

 

Auteur de l’article : Sylvie ROSIER