LE MIRACLE DU SAINT INCONNU

LE MIRACLE DU SAINT INCONNU de Alla Eddine Aljem

En ouverture de la 58ème Semaine de la critique au Festival de Cannes 2019, « Le Miracle du Saint Inconnu » se présente comme une fable burlesque. Ce conte des temps modernes navigue, de la croyance à la crédulité, de la tradition au modernisme et du rapport de la religion à l’argent, tout en légèreté. Un voyage entre profondeur spirituelle et finesse d’esprit, à l’image de la grande sensibilité du jeune réalisateur trentenaire Alla Eddine Aljem.

LE MIRACLE DU SAINT INCONNU de Alla Eddine Aljem.

En ouverture de la 58ème Semaine de la critique au Festival de Cannes 2019, « Le Miracle du Saint Inconnu » est le premier long métrage de Alla Eddine Aljem. Le film se présente comme une fable burlesque, qui nous narre les péripéties d’un voleur marocain, aux allures d’un Buster Keaton avec pour intrigue la recherche de son butin enfoui quelques années auparavant, quant tout n’était alors que désert. Le réalisateur joue entre le contraste de l‘immensité des espaces, de la chaîne de montagne de l’Atlas en fond de décor, au rythme cadencé de l’activité oisive d’une microsociété confinée dans un petit village perdu dans ce désert marocain. L’enchainement des situations absurdes de ce conte des temps modernes navigue, de la croyance à la crédulité, de la tradition au modernisme et du rapport de la religion à l’argent, tout en légèreté. « Le Miracle du Saint Inconnu » est un voyage entre profondeur spirituelle et finesse d’esprit, à l’image de la grande sensibilité du jeune réalisateur trentenaire Alla Eddie Aljem.

Sortie nationale le 1er janvier 2020.

 

Lauréat des 24ème Rencontres du Cinéma francophone en Beaujolais 2019, Allaa Eddine Aljem présentait son premier long métrage « Le Miracle du Saint Inconnu »,  festival à l’ initiative de l’association L’Autre Cinéma au cinéma Les 400 Coups à Villefranche.

 

Auteur de l’article : Sylvie ROSIER