LE JOURNAL DU JEUDI 14 MAI 2020

Au sommaire :

  • Depuis plusieurs semaines, le SYTRAL et CarPostal Villefranche, le délégataire du réseau Libellule, travaillent pour organiser les conditions de reprise, dont l’enjeu réside dans la mise en place de mesures de sécurité sanitaires

  • Déconfinement : les parloirs reprennent en prison, dès à présent et jusqu’au 2 juin pour les familles. A l’heure actuelle pour l’Union régionale UFAP UNSA Justice de Lyon les conditions de reprise comportent encore des risques

 

Depuis plusieurs semaines, le SYTRAL et CarPostal Villefranche, le délégataire du réseau Libellule, travaillent pour organiser les conditions de reprise, dont l’enjeu réside notamment dans la mise en place de mesures de sécurité sanitaires efficaces tant pour les usagers que le personnel.

Joint par téléphone Laurie Blanc, chef de projet Sytral et réseau de transports Libellule.

https://www.buslibellule.com/Pratique/Lignes-et-horaires

 

Puis, déconfinement : les parloirs reprennent en prison. Dès à présent et jusqu’au 2 juin, les parloirs seront limités à une personne, pour une heure maximum, une fois par semaine, dans les prisons françaises, où l’épidémie a été contenue.

Le déconfinement va être progressif, avec la reprise des parloirs pour les familles.

Pour l’Union régionale UFAP UNSA Justice de Lyon, une telle prise de risque est simplement inacceptable, comme nous l’explique et joint par téléphone Dominique Verrière, secrétaire général de l’Union Régionale UFAP UNSA Justice de Lyon.

 


Maison d’Arrêt de Villefranche sur Saône

Auteur de l’article : Sylvie ROSIER