Le nouveau mâle alpha n’a pas besoin de dévaloriser le féminin pour se sentir fort

Souvent pour devenir l’alpha, le mâle a dû cheminer longtemps. Il a regardé en arrière pour comprendre comment il s’est construit en tant qu’homme. Etait-ce sur des bases solides ? Etait-ce sur des foutaises virilistes ? Et surtout, était-ce en opposition au féminin.

“Le nouveau mâle alpha ne juge pas sa force par rapport à la faiblesse des autres”.

Auteur de l’article : webmestre