LE JOURNAL DU JEUDI 12 NOVEMBRE 2020

AU SOMMAIRE :

  • COVID-19 : LA FRACTURE NUMÉRIQUE

Le confinement a accentué les inégalités d’accès au numérique. En accentuant la dépendance aux démarches en ligne et en retardant le déploiement de la couverture très haut débit, l’exclusion numérique s’est creusée pour un grand nombre de français, comme nous le rappelle Chantal Dégatier Charvy, responsable de Femmes Égalité antenne de Villefranche.

  • LE VAL D’OINGT A L’ÉCOUTE DE SES COMMERÇANTS

Retrouvez toutes les démarches mises en place par les restaurateurs, commerçants du Val d’Oingt pendant la période du confinement sur le site de la mairie http://www.valdoingt.org/actualite/211-demarches-commercantes

  • RIVOLET UN JARDIN PERMACOLE A L’ÉCOLE

Immersion dans le jardin de la petite école de Rivolet, à 10 minutes de Villefranche sur la D504, où deux classes de cycle I et II démarrent un projet de jardin permacole, avec l’intervention de Paul-Yvan de Saint Léger de la structure « l’Atelier des Saisons »

LA FRACTURE NUMÉRIQUE AU REVÉLATEUR DU COVID-19

Avec l’école à distance, le télétravail, les téléconsultations, les démarches et déclarations en ligne, le commerce électronique, ou encore l’accès à la culture sur internet, l’exclusion numérique s’est creusée pour un grand nombre de français, comme nous le rappelle Chantal Dégatier Charvy, responsable de Femmes Égalité antenne de Villefranche.

 

ILLECTRONISME

CONFINEMENT COMMERCES NON-ESSENTIELS AU VAL D’OINGT : LES DEMARCHES COMMERÇANTES EN LIGNE

Alors que les commerçants non-essentiels sont confinés et à l’approche des fêtes de fin d’années, cruciales pour eux, la municipalité du Val d’Oingt, invite ses concitoyens à consulter en ligne sur le site de la mairie http://www.valdoingt.org/actualite/211-demarches-commercantes

le recensement de tous les restaurateurs et commerces qui effectuent des commandes en ligne.

Le point avec Pascal Terrier, maire du Val d’Oingt.

La liste est régulièrement mis à jour, pour effectuer vos achats en ligne.

 

 

Un potager en permaculture

La permaculture ouvre un espace privilégié pour la rencontre entre la science, l’art et la citoyenneté. 
“Apprendre l’importance de l’équilibre naturel, le rôle de l’eau, du soleil, de la terre et de ce qui se joue via l’humus et les nettoyeurs du sol par l’expérimentation, et encore aborder la saisonnalité des plantes, fruits et légumes sont des exemples concrets pour une prise de conscience, quasi sensorielle, dès le plus jeune âge” confient les enseignantes de maternelles et CP-CE1, porteuses de ce projet pédagogique.

Quatre interventions de Paul-Yvan de Saint Léger de « l’Atelier des Saisons » (http://latelierdessaisons.fr/) sont prévues dans l’année, afin d’encadrer les adultes et les enfants qui vont apprendre les premiers gestes de la permaculture.
Cette structure s’est donné pour mission depuis 4 ans de “verdir” les écoles de la métropole et alentours -déjà une soixantaine-.
D’autres ateliers en lien avec le jardin comme la cuisine, les épices, l’apiculture mais aussi la vannerie, contribuent à penser “demain autrement” et responsabiliser les jeunes générations sur l’importance de l’environnement.

 

 

Auteur de l’article : Sylvie ROSIER