Accueil » Le journal du mardi 7 septembre 2021

Le journal du mardi 7 septembre 2021

Au sommaire :

  • Pas de relâche pour les manifestants mobilisés pour la huitième semaines contre le pass sanitaire et l’obligation vaccinal, samedi 4 septembre la mobilisation se tenait sur le parvis de l’Hôtel de ville à Villefranche. Nombreux étaient venus marquer leur désapprobation, quelques témoignages dans cette édition.

  • Ouverture cette rentrée d’une unité d’enseignement en élémentaire autisme (UEEA) à l’école élémentaire Annexe de Mâcon, les détails avec Catherine Carle-Viguier 1ère adjointe aux affaires scolaires de la ville de Mâcon, elle est jointe par téléphone.

  • Eco-pâturage, une alternative naturelle à l’entretien des espaces verts

À la rencontre de Laurent Volle et Kelly Doudoux de Eco & Co, des éco pâtureurs adossés à la coopérative d’activité et d’emploi Calad’Impulsion mais avant tout, proches de leur environnement et des moutons, qui entretiennent les espaces naturels des collectivités et de tous types de structure en proximité de Villefranche.

Mobilisation : Pass sanitaire et l’obligation vaccinal

Opposé au pass sanitaire, vaccinés ou pas, depuis huit semaines les opposants protestent contre une mesure jugée liberticide, s’inquiètent d’un outil qui manque de recul.

Pas de relâche pour les manifestants ! Samedi 4 septembre la mobilisation se tenait sur le parvis de l’Hôtel de ville à Villefranche. Nombreux étaient venus, 555 personnes selon le comptage des organisateurs.

Trois types de témoignages ressortent cette matinée de samedi, un souci de pass sanitaire, la contrariété de se faire vacciner et avant tout une perte des libertés. On les écoute.

Rentrée scolaire : ville de Mâcon

Ouverture d’une unité d’enseignement en élémentaire autisme (UEEA) à l’école élémentaire Annexe de Mâcon, sept élèves de 6 à 11 ans souffrant de troubles du spectre autistique sont donc accueillis cette rentrée.

Les détails avec Catherine Carle Viguier 1ère adjointe aux affaires scolaires de la ville de Mâcon, elle est jointe par téléphone.

Le respect de l’environnement et de l’animal

Une approche écologique et de proximité pour ces éco-patûreurs qui pratiquent aussi des expérimentations avec leurs “clients”, véritables collaborateurs dans les échanges et recherches,  que ce soit avec les viticulteurs bio dans les parcelles du haut beaujolais qui voient réapparaître des fleurs dans les vignes ou sur les berges de Saône pour lutter contre les plantes invasives, comme la renouée du japon avec les syndicats de rivière.

Pour évaluer une demande et mettre en place une prestation les éco-pâtureurs tiennent compte du lieu, les contraintes du terrain, en pente, clôturée ou pas, de la végétation pour trouver des solutions d’éco paturage les plus sereines possible. C’est un métier passion qui nécessite des amplitudes horaires et une disponibilité constante vis-à-vis des bêtes et des parcs. C’est pourquoi Laurent Volle, ancien berger éleveur à souhaiter trouver un.e associé.e pour préserver une vie familiale.

Basée à Ste-Paule, la bergerie n’est que peu occupée, car les moutons tournent dans des parcs environnants jusqu’à 1 h autour de l’Agglo de Villefranche : communes pour des bassins de rétention (comme ici à Pommiers), berges de Saône, l’Itep, vignes…La demande est tendance et en hausse constante, tant pour la démarche vertueuse, socialement et écologiquement que les résultats obtenus avec les moutons !

Pour faire appel aux services d’éco-pâturage pour l’entretien de vos espaces naturels de proximité sur Villefranche et ses environs, contacter Eco & Compagnie.
Toutes les infos sur le site de calade et de la coopérative d’emploi Calad’impulsion : Eco et compagnie – Eco pâturage | Calad’Impulsion (calad-impulsion.fr)


Eco & Co
Laurent Volle 07 69 44 86 21