Aller au contenu
Accueil » L’Éducation et la Jeunesse face à l’Urgence Climatique

L’Éducation et la Jeunesse face à l’Urgence Climatique

L’émission de mai de “Alors on change”, est consacrée à l’Education et à la Jeunesse face à l’urgence climatique. 

Dans un premier temps, on reçoit Céline, Delphine et Nadéra pour nous parler du collectif “Collèges qui respirent”. C’est le combat d’élèves, de parents, de professeurs, de citoyens engagés pour maintenir les bonnes conditions d’éducation d’un collège local à Limas où la mixité sociale, les projets écologiques, l’espace sont en harmonie. Mais voilà, le département a le projet d’imposer l’implantation d’un autre collège à l’intérieur de ce dernier. Projet abberant où l’argent est seul moteur… 

Pour les aider vous pouvez encore signer la pétition : 

https://www.leslignesbougent.org/petitions/non-au-nouvel-etablissement-colle-au-college-maurice-utrillo-5361/?fbclid=IwAR0QswfJNDZmDdTmA1dpNVtFrQdyQ0YP8jFfZzWjPifLOL1AvOmeNFg7JfA

Pour trouver leurs infos et actualités, c’est ici : 

https://www.facebook.com/Des-Collèges-qui-Respirent-101799129126975/

Puis, Isabelle, professeur d’Histoire Géo au lycée agricole de Cibeins nous presentera l’établissement où elle travaille et comment il s’organise et permet des perspectives pour de nombreux jeunes dans la région.

Les pauses musicales qui rythment l’émission sont :

“Récréation” du groupe Tryo

“L’agriculteur” de Ridan

Aux manettes de cette émission :  Bernard pour la chronique la Calade Verte, JC pour les extraits sonores, Alice et Gaëlle à la technique, et Perrine à l’animation soutenu·es par le groupe local d’Alternatiba Beaujolais Val de Saône.

Alternatiba est un mouvement citoyen pour le climat et la justice sociale. Alternatiba Villefranche Beaujolais Saône porte les alternatives et les revendications de ce mouvement au niveau local.

Pour nous contacter, nous rejoindre : villefranche69@alternatiba.eu

On se retrouve en Juin pour la prochaine émission. 

D’ici là portez vous bien et à bientôt. 


Texte de la Chronique La Calade Verte par la plume de Bernard : 

Au menu aujourd’hui : élections et climat 
Mais aussi vie locale parce que de Limas 
À Villefranche même, il s’en passe des choses 
Et malheureusement ça n’est pas toujours rose
 
♬♬♬
 
Élections
 
Jupiter acte 2, c’est parti pour 5 ans 
Eh oui, je vous l’accorde, c’est pas très palpitant. 
Telle est la loi du vote, il n’y a rien à dire 
Ceci dit entre nous, ça aurait pu être pire 
Mais opportunément l’ardeur républicaine 
De la porte immonde a bien bloqué le pêne.
 
Donc on va faire avec, mais dans quelques semaines 
Nous reviendrons aux urnes. En voilà une aubaine 
Pour les sujets majeurs à peine abordés 
Lors des présidentielles. 
Il faut leur accorder 
Tout le temps nécessaire et ne pas éviter 
Écologie, climat et inégalités 
Condition féminine et justice sociale.
 
Oui, maintenant tout ça, il faut qu’on le déballe !
 
Ne nous décevez pas candidats députés 
Ne faites pas de nous un peuple dépité 
Secouez le cocotier, faites preuve de courage 
C’est c’qu’on attend de vous car nous … on a la rage.
 
♬♬♬
 
Dernier rapport du GIEC
 
Eh bien oui, justement pour ce troisième tour 
La question climatique doit être sans détour 
Abordée clairement dans les circonscriptions.
 
Le GIEC nous avertit et c’est sans concession : 
Nous devons sous trois ans changer nos habitudes 
Un mode de vie plus sobre est avec certitude 
Le garant absolu de la survie sur Terre !
 
Non, maintenant tout ça on ne peut plus le taire. 
Passons vite à l’action avant qu’il soit trop tard 
Décideuses, décideurs, il faut y aller dare-dare ! 
Électrices, électeurs, au moment de voter 
Pour vos parlementaires, prenez soin d’éviter 
Les faux-semblants et les promesses creuses 
Donnez votre préférence aux idées rassembleuses 
Celles qui, à coup sûr, vont nous désembourber Il n’y a pas d’autre issue ni de planète B
 
♬♬♬
 
Vie locale
 
À Limas, des élu.e.s vraiment peu inspiré.e.s 
N’ont rien trouvé de mieux que d’aller s’égarer 
Dans un projet scolaire tellement aberrant 
Qu’il nous ferait sourire s’il n’était effarant. 
Encastrer un collège dans le collège actuel 
Voilà qui est pour eux l’idée providentielle.
 
Il faut mutualiser, disent-ils tous en choeur 
Car bien sûr c’est l’argent qui est leur seul moteur
Tout occupés qu’ils sont à compter leurs gros sous 
Ils relèguent le bien-être au 36 ème dessous.
Une usine à gamins, voilà ce qu’ils proposent 
Parents et collégiens, solidaires, s’y opposent 
Au sein du collectif « Des collèges qui respirent » 
Heureuse initiative pour éviter le pire.
 
♬♬♬
 
Vie locale toujours
 
Et pendant ce temps-là, à Villefranche sur Saône 
La vie poursuit son cours. Rien qui révolutionne 
Le train-train d’une mairie qui doucement s’endort 
Faisant fi des enjeux à prendre à bras-le-corps.
 
Au contraire de tout ça, c’est le sécuritaire 
Qui insidieusement devient majoritaire 
Des caméras partout, une pour 100 habitants 
Ça c’est la statistique que nos élu.e.s aiment tant 
Et ce n’est pas fini, y en d’autres dans l’viseur. 
Elle est encore loin la fin de Big Brother.
 
Mais pourquoi s’obstiner, dépenser des fortunes ? 
Y a d’autres priorités où mettre de la thune ! 
D’autant qu’aucune étude, aucun travail sérieux 
Ne prouve que cela s’avère judicieux.
 
Dans l’histoire, les gagnants sont les installateurs 
Qui avec notre argent se font un max de beurre.
 
Enfin, nous vous glissons dans le creux de l’oreille 
Une question qui se pose suite au dernier Conseil 
Qu’est-ce qu’être militante pour une association ? 
Nous sommes en attente d’une clarification.
En effet, pour l’élue en charge du dossier,
Un groupe militant ne peut bénéficier 
D’une place réservée lors du prochain forum 
Ça n’est pas une blague, pas besoin d’erratum 
C’est bien ce que précise un récent règlement 
Au fait, est-il conçu démocratiquement ?
 
Soyons mobilisés sur ce point essentiel 
Qui, vous le comprenez, vraiment nous interpelle 
Les militants-climat seraient-ils en Calade 
Les victimes désignées d’une stupide brimade ? 
La question est posée. Nous restons à l’écoute 
D’une réponse qui, enfin, dissipera nos doutes.
 
♬♬♬
 
Dernière minute
 
Avant de se quitter, faisons-nous un plaisir 
Avec une nouvelle qui ne peut que réjouir 
Les militants climat et toutes celles et ceux 
Qui agissent au grand jour pour des demains heureux. 
À Toulouse, les ju-ges de la Cour d’Appel 
Ont relaxé, oui, oui, c’est maint’nant officiel 
8 décrocheurs de portrait de Macron 
Tout ça au nom de la … liberté d’expression.
 
De quoi donner aux luttes un’(e) nouvelle dimension 
Et encore renforcer notre volonté d’action !