LE JOURNAL DU VENDREDI 24 JANVIER 2020

Au sommaire :

Réforme des retraites :  les Avocats du Barreau de Villefranche, après trois semaines de grèves, déposaient, dans un geste symbolique de « veillée funèbre » une gerbe de fleurs, entourée d’un ruban violet où l’on pouvait lire « La Défense » , devant les portes closes du TGI de Villefranhce, ce jeudi 23 janvier au soir

Nouvelle fuite de tritium de la nappe sous la centrale nucléaire du Tricastin, un événement significatif qui date de novembre 2019, souligne dans un communiqué la CRIIRAD

C’est dans une chaleureuse ambiance que les bénévoles de l’Unité Locale Rhône de la Croix-Rouge Française, présentaient leurs meilleurs vœux 2020 ce jeudi soir à Villefranche

 

De nouveau rassemblée, les Avocats du Barreau de Villefranche, après trois semaines de grèves, déposaient, dans un geste symbolique de « veillée funèbre » une gerbe de fleurs, entourée d’un ruban violet où l’on pouvait lire « La Défense » , devant les portes closes du Tribunal de Villefranhce, ce jeudi 23 janvier  au soir.

Le Barreau de Villefranche réaffirme auprès des pouvoirs publics son opposition au projet de réforme des retraites.

 

Protestation du Barreau des Avocats de Villefranche devant les portes closes du TGI de Villefranche


Puis, nouvelle fuite de tritium de la nappe sous la centrale nucléaire du Tricastin, un événement significatif qui date de novembre 2019, souligne dans un communiqué la CRIIRAD. La commission de recherche et d’information indépendante sur la radioactivité pose la question de l’utilité réelle des Commissions locales d’information, la CLI, déplorant le manque de transparence d’EDF qui a attendu au minimum 11 semaines avant de rendre l’information publique.

Joint par téléphone Bruno Chareyron, ingénieur en physique nucléaire, directeur du laboratoire de la CRIIRAD.

 

Et pour conclure, c’est dans une chaleureuse ambiance que les bénévoles de l’Unité Locale Rhône de la Croix-Rouge Française, présentaient leurs meilleurs vœux 2020.  L’occasion de faire le point sur les actions de solidarités menées sur le territoires et celles en perspectives comme le projet d’inclusion numérique, avec Flore Boncourt, sa présidente. Suivi du témoignage de Laure, elle est responsable de l’atelier des femmes du jeudi.

 

Dans les locaux de la Croix-Rouge au 1860 route de Frans à Villefranche

Auteur de l’article : Sylvie ROSIER