LE JOURNAL DU VENDREDI 22 NOVEMBRE 2019

Au sommaire :

Grève des salariés devant les portes de l’AGIVR Beaujolais Val de Saône, (association engagée aux côtés des personnes en situation de handicap et de leur famille), les 21 et 22 novembre derniers

Grande journée du Souffle jeudi 21 novembre à l’Hôpital Nord Ouest de Villefranche, dans le cadre de la journée mondiale contre la BPCO, la bronchopneumopathie chronique obstructive

« Chanson Douce » de la réalisatrice Lucie Boreleteau, second long métrage tiré du roman éponyme de Leïla Slimani, l’adaptation du film laisse toute sa place à cette chronique sociale, tirée d’un fait divers, aux accents de thriller psychologique

Mobilisation devant les portes de l’AGIVR Beaujolais Val de Saône, (association engagée aux côtés des personnes en situation de handicap et de leur famille), au 408 rue des Remparts à Villefranche cette matinée, plus d’une centaine de personnes réunis pour alerter contre la dégradation des conditions de travail plus particulièrement, manque d’effectif, redonner du sens à un service d’accompagnement bienveillant auprès des personnes et non un service comptable à des fins de rentabilité. Les témoignages dans cette édition.

 

Grève des salariés de l’AGIVR les 21 et 22 novembre

Puis, grande journée du Souffle jeudi 21 novembre à l’Hôpital Nord Ouest de Villefranche, dans le cadre de la journée mondiale contre la BPCO, la bronchopneumopathie chronique obstructive (ou BPCO), maladie chronique inflammatoire des bronches, un test de spirométrie qui mesure la santé de vos poumons était proposé à l’accueil. Nous sommes en compagnie de Delphine, infirmière.

 

Delphine infirmière Hôpital Nord-Ouest Villefranche

Et pour conclure, après le très remarqué « Fidélio, l’odyssée d’Alice », la réalisatrice Lucie Boreleteau signe un second long métrage tiré du roman de Leïla Slimani, « Chanson Douce », l’adaptation du film éponyme, laisse toute sa place à cette chronique sociale, tirée d’un fait divers, aux accents de thriller psychologique, tenue par l’interprétation de Louise, nounou à domicile, par la comédienne Karin Viard. Un film qui fait référence ici non pas à l ’amour angélique ou bienveillant, mais ici à un amour salvateur, dévastateur et pour finalité morbide. Lucie Boreleteau était l’invitée des Rencontres du cinéma Francophone en Beaujolais 2019. Sortie le 27 novembre.

 

Auteur de l’article : Sylvie ROSIER